• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
04/11/2019

Fusion Fiat Chrysler - PSA et méga commande pour Airbus - Interventions d'Arnaud Aymé sur France 2 et BFM Business

Arnaud Aymé, Associé chez Sia Partners et spécialiste des transports, était invité dans le Journal de 20h sur France 2 ce mercredi 30 octobre ainsi que sur BFM Business ce mardi 29 octobre 2019 pour réagir à deux sujets d’actualité. Tout d’abord, la fusion FIAT-CHRYSLER-PSA, puis le méga-contrat remporté par AIRBUS concernant l’achat d’A320 par INDIGO.

La Fusion FIAT-CHRYSLER-PSA

PSA et FIAT-CHRYSLER sont en discussion pour effectuer une fusion. Fin juin 2019, une première tentative de fusion entre Renault et Fiat-Chrysler avait échouée. Est-ce que ce nouveau projet de fusion a du sens ?

Selon Arnaud Aymé, cette fusion a du sens pour deux raisons. La première est qu'il existe une complémentarité entre les deux groupes. D’un côté, PSA possède une forte implantation en Europe et est implanté en Chine, ce qui est un atout pour Fiat-Chrysler. De l’autre, Fiat-Chrysler est bien implanté aux États-Unis grâce à Chrysler et ses marques telles Jeep ou Dodge ce qui pourra permettre à PSA d’assouvir son désir d’accéder au marché américain. De plus, les deux groupes possèdent le même ADN et sont des groupes familiaux. PSA appartient en partie à la famille Peugeot et Fiat-CHRYSLER à la famille Agnelli.

La deuxième est que dans l’automobile, la taille compte. En effet, dans cette industrie les coûts fixes sont très importants. En raison de cette fusion, PSA-FIAT-CHRYSLER va atteindre le rang de numéro 4 mondial et ainsi va pouvoir augmenter ses volumes et donc mieux amortir ses coûts fixes. D’autre part, cette fusion va pouvoir leur permettre d’investir dans les technologies d’avenir telles les véhicules électriques, l’autonomie …

 

Méga commande pour Airbus

La compagnie indienne IndiGO vient de confirmer la commande d’A320 à Airbus pour un montant total de 33 millions de dollars. Est-ce que cette commande est une bonne nouvelle pour Airbus et cela a-t-il permis à Airbus de prendre de l’avance sur son concurrent Boeing ?

Selon Arnaud Aymé, cette commande est effectivement une très bonne nouvelle pour Airbus. Mais ce n’était pas une surprise complète. En effet, IndiGO étant une compagnie low-cost/ ultra low-cost, elle va chercher à baisser ses coûts de maintenance et de formation. Pour cela, elle a donc tout intérêt à avoir une flotte la plus homogène possible et donc de compléter sa flotte actuelle d’A320 avec des avions de même type. Il reste donc un défi à Airbus qui est de ne pas devenir victime du succès de son modèle en ne réussissant pas à délivrer les avions à temps.

Airbus prend clairement une avance sur son concurrent. En effet, IndiGo est une compagnie qui a 15 ans d’âge, mais qui est déjà un acteur majeur de l’aérien indien avec ses 40% de part de marché ce qui en fait un fort atout pour Airbus.  De plus Airbus a peu à s’inquiéter de la concurrence, qui rencontre des difficultés avec son modèle 737.

 

Retrouvez l'intervention au 20h de France 2 dans son intégralité ici.

Retrouvez l'intervention sur BFM Business dans son intégralité ici :

 

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top