• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
21/01/2020

Impacts de la grève pour la SNCF - Intervention d'Arnaud Aymé sur BFM TV

No alternative text description for this image

Arnaud Aymé, Associé chez Sia Partners et spécialiste des transports, était l'invité de Bruce Toussaint sur BFM TV ce jeudi 16 janvier pour revenir sur les impacts de la grève pour la SNCF.

Arnaud Aymé revient notamment sur les chiffres de cette grève : une journée de grève coute environ 20M € à la SNCF, soit le prix d'une rame de TGV. On estime que le cout de la grève pourra s'élever à un milliard d'euros pour la SNCF. Ces pertes nettes se composent de baisses de chiffres d'affaires à cause de billets non vendus, de marchandises non transportées (fret), mais aussi des mesures commerciales accordées par la SNCF (remboursements d'abonnement, petits prix, et bus de substitution).

La SNCF étant devenue très récemment une société anonyme, soumise au droit privé, elle ne peut pas avoir des niveaux de fonds propres négatifs. C'est le résultat de l'accord conclu avec l'état français en 2018, qui a repris 35 milliards de dettes et a exigé que la SNCF arrête de s'endetter éternellement.

Il revient également sur les actifs que pourraient vendre la SNCF dans le cadre d'un plan d'économies. Le groupe a aujourd'hui plusieurs filiales, par exemple Keolis et Geodis, dans lesquelles la SNCF pourrait baisser sa participation. Par ailleurs, la SNCF est le deuxième propriétaire foncier après l'état et possède beaucoup de terrains, ainsi que 100 000 logements. On pourrait imaginer qu'elle cède une partie de ce capital immobilier.

Retrouvez l'intervention dans son intégralité ici.

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top